Vous aimez lire, écrire, partager vos histoires ?Au fil de la plume, venez nous faire découvrir votre univers...
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 L'étrange et insolite famille De Lesne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
TanniceS
Nouveau venu
avatar

Messages : 9
Date d'inscription : 05/01/2015
Age : 21
Localisation : Dans mon lit de princesse :3

Carte d'identité
Style préféré n°1: Surnaturel
Style préféré n°2: Action/Aventure
Nombre de fic/livre/etc. écrits :: Nombre indéfini

MessageSujet: L'étrange et insolite famille De Lesne   Lun 5 Jan - 23:16

Alors, voilà une série de courtes histoires sur une famille, celle des De Lesne.

Toute l'histoire est partid d'une OC inventée pour une histoire sur l'univers de Teen Wolf. Pour ceux qui ne connaissent pas, c'est une série avec des loups-garous, des druides et pleins de créatures dans le genre. Bref, j'ai tellement adoré la famille de mon OC que j'ai décidé d'écrire dessus.

Ces petites histoires sur cette famille pas comme les autres ne sont pas vraiment rattachées à un univers ou un fandom en particulier. Il faut juste se placer dans un monde comme le notre - le notre en fait - mais où la magie est présente, et où pleins de bébêtes surnaturelles existent sans qu'on le sache.

Du coup niveau genre, c'est surnaturelle et humour. Surtout humour en fait. Le tout est volontairement mystérieux (peut-être trop en fait xD)

'Fin bref, je m'arrête là et vous laisse découvrir Very Happy




L'étrange et insolite famille De Lesne


Au fin fond de la campagne franche-comtoise, on pouvait trouver un étrange endroit. Coincé entre une forêt verdoyante et un lac aux eaux miroitantes, se dressait un imposant château, dont l'apparence lugubre aurait donné des frissons aux plus courageux des hommes. La bâtisse aux pierres grisâtres était en partie recouverte de plantes grimpantes, et certains de ces murs étaient en ruines. Un pont de pierre, surplombant des douves maintenant vides, menait à une haute porte en bois, surmontée d'une lourde grille forgée.

Les récits les plus étranges circulaient sur ce château et ses habitants. Le genre d'histoire qu'on raconte pour faire peur au coin du feu. Il y en avait tellement, et depuis si longtemps, que les villageois des alentours évitaient de s'aventurer dans le domaine, effrayés à l'idée de rencontrer quelque créature.

Les gens qui y vivaient étaient pourtant charmants avec tous les visiteurs de passage. Certes, ils ne pouvaient certainement pas être qualifié de « normaux » et semblaient s'amuser des rumeurs, cependant, rien en apparence ne pouvait justifier cette si terrifiante réputation.

Mais si vous aviez la chance – ou la malchance – de pouvoir les fréquenter, vous pourriez vous apercevoir que la réalité était bien plus étrange et effrayante qu'aucun conte.

Si vous pouviez passer le seuil de leur demeure, vous pourriez découvrir la très insolite famille des De Lesne.

**************

Chapitre 1: Du bon usage des feux de cheminées

« ALL BY MYSEEEEELLFFF ! »

« DON'T WANNA BE ALL BYYY MYYYSEEELLFFF ! »

« ALLL BBYYY MYYSSEEELLFFFF ! »

Deux jeunes gens se tenaient devant une porte close d'où se faisait entendre des sons qu'on ne pouvait certainement pas considérer comme un chant. Le jeune homme et la jeune femme, dans leur vingtaine, les cheveux d'un blond doré, fronçaient leur magnifique visage à l'entente bruits stridents. Alors que le vacarme s'essoufflait, la délicieuse jeune femme, qui se prénommait Lilith, se tourna vers son voisin.

-Qu'est-ce qu'il lui arrive à Anissa ?

-A ton avis ? Elle s'est fait larguer, encore, soupira le jeune homme, Louis.

-Ah je vois.... Elle devrait être habituée depuis le temps.

-Elle devrait surtout arrêter de chanter, c'est pas une sirène quoi.

Les deux jeunes gens sursautèrent en entendant une troisième voix. Une deuxième jeune fille s'était faufilée sans bruit derrière eux. Elle était toute aussi belle et blonde qu'eux, bien qu'un peu plus petite.

-Lyla ! Arrête de faire ça ! Je vais finir par faire un arrête cardiaque ! S'exclama Lilith.

-C'est ça l'intérêt, sœurette, rétorqua la plus jeune, un sourire carnassier aux lèvres.

Lilith jeta un regard assassin à sa cadette. Tous les trois soupirèrent en entendant que les litanies avaient repris. Cette fois, c'était « Pas toi » de Jean-Jacques Goldman.

-Bon, un de nous devrait aller essayer de la réconforter, proposa Louis.

-PAS MOI ! s'écrièrent en cœur les deux blondes.

-CHIPS ! s'égosillèrent-elles immédiatement, l'une un peu plus rapidement que l'autre.

Lyla tapa rageusement du pied en voyant qu'elle avait crié en retard, alors que Lilith exprimait bruyamment sa joie.

-Mais vous avez quel âge ? s'exaspéra Louis.

Voyant Lyla faire des grands mouvements de lèvres, rendue muette par le jeu idiot, il se frappa le front avec le plat de la main, et ajouta un « Lyla », prenant en pitié sa jeune sœur. Lilith prit aussitôt une mine horrifiée.

-Nan, t'es pas gentil Louis ! C'est pas marrant si tu la délivres tout de suite !

-Peut-on revenir à nos moutons ? Questionna Louis sans se préoccuper de la blonde.

-Très bien, vas-y alors, répondit Lilith avec un grand sourire, Lyla et moi, on a gagné !

Louis soupira mais accepta sa défaite, prenant son courage à deux mains, poussa la porte de l'Enfer. Des débris d'objets gisaient au sol, ça et là. Des traînées noirâtres marquaient les murs et les meubles. L'atmosphère empestait le roussi. Imperméable à tout cela, se tenait, au milieu de la chambre en ruine, une jeune fille à l'air enfantin. Ses longs cheveux châtains traînaient sur le sol, et son petit corps était secoué de sanglots. Louis s'avança prudemment et s'agenouilla à ses côtés, tapotant maladroitement sa tête.

-Allons, allons, ne pleure pas Anissa, ça va aller, chuchota-t-il doucement.

La dite Anissa se releva brutalement et fusilla du regard le jeune homme.

-Non ça ne va pas ! Et ça n'ira jamais ! Kevin m'a jeté ! Comme une vieille chaussette ! Je l'aimais tellement pourtant ! Protesta-t-elle avant de s’effondrer à nouveau en pleurs.

-Euuuhhh, c'est qu'il ne te méritait pas alors. Tu trouveras mieux, tenta-t-il avec un sourire rassurant.

-Tu aurais surtout moins le cœur brisé si tu ne le donnais pas au premier venu

Lilith s'avança d'un pas nonchalant dans le capharnaüm de la pièce, léchant lascivement une sucette.

-Tu es un vrai cœur d'artichaut, Tante Nissa, reconnais-le.

-Et tu as un goût terrible pour les hommes, ajouta Lyla en s'approchant à son tour.

Anissa semblait à présent hésiter entre afficher une expression coléreuse ou abasourdie. Elle aimait sincèrement ses neveux et nièces, mais elle ne les comprenaient vraiment pas. Et ce n'était pas à cause d'un quelconque fossé générationnel.

La brune se redressa finalement, furieuse.

-C'est facile à dire pour vous, vous pouvez avoir qui vous voulez, vous êtes des Succubes !

-Ça n'a rien à voir. Tu es trop faible avec les beaux mecs, rétorqua Lilith. Il suffit qu'ils aient un beau visage pour que tu craques.

-Tu devrais essayer de trouver un homme gentil, qui s'intéresse à toi pour ce que tu es, poursuivit Louis.

-Mais...mais.... je n'arrive pas à résister. Dès que je sens cette chaleur monter en moi, j'ai juste envie de plus, sanglota Anissa.

-Un bon petit feu de cheminée serait tout aussi bien, conseilla Lyla.

-Allez viens, on va t'en allumer un, annonça Louis, ça te fera du bien.

Anissa hocha piteusement la tête et accepta l'aide de son neveu pour se relever. Ils sortirent de la pièce, la brune s'appuyant fortement sur l'épaule de Louis, qui grimaça sous le poids, mais ne flancha pas. Bientôt, leurs voix s'éteignirent, atténuées par les lourds tapis et tentures qui recouvraient les murs.

-Pourquoi pas le nouveau pharmacien ? …. Pierre, je crois, suggéra la cadette. Il a l'air gentil, non ?

************[/center]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loalys
Apprenti
avatar

Messages : 61
Date d'inscription : 04/01/2015
Age : 19
Localisation : Mileu de la France que le TGV évite SOIGNEUSEMENT

Carte d'identité
Style préféré n°1: Humour
Style préféré n°2: Surnaturel
Nombre de fic/livre/etc. écrits :: Environ beaucoup d'écrits inachevés par pure flemme

MessageSujet: Re: L'étrange et insolite famille De Lesne   Mer 7 Jan - 13:43

J'aime beaucoup le principe de mini histoires parce que je ne suis pas du tout douée pour en faire (oui c'est logique chuuuuuuuut)

Donc un avis : continue les mini histoires c'est cool Eh eh eh. et puis tu m'as mis une chanson dans la tête maintenant XD
Les personnages sont cools et spéciaux. Louis est le plus calme est normal c'est dingue! Par contre, j'aime pas lire les descriptions pour entrer dans une histoire mais je les lis quand même (feignasse ou fille louche?) et je dois t'avouer que j'ai bien aimé ta phrase de fin avant les petites étoiles ça fait film d'animation (ou téléfilm ou film tout court je pense) *-*

Voilà l'avis le plus constructif du monde XD

Mets la suite! Non c'est pas du chantage Eh eh eh.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
TanniceS
Nouveau venu
avatar

Messages : 9
Date d'inscription : 05/01/2015
Age : 21
Localisation : Dans mon lit de princesse :3

Carte d'identité
Style préféré n°1: Surnaturel
Style préféré n°2: Action/Aventure
Nombre de fic/livre/etc. écrits :: Nombre indéfini

MessageSujet: Re: L'étrange et insolite famille De Lesne   Mer 7 Jan - 14:13

Merci d'avoir commenté Very Happy

Oui, ils sont tous tarés et ce n'est que le début !
En effet, j'ai écrit ce passage en voyant le film dans ma tête, avec un plan qui montre le château et se rapproche, et une voix off xD

Chef, oui chef !



Chapitre 2 : Facteur, un métier dangereux


Éric Durant était un homme tout ce qu'il y avait de plus ordinaire. Depuis toujours, il vivait dans le charmant village de Champagney. Il avait passé sa scolarité ici, puis s'était marié. A présent, cela faisait 27 ans qu'il était le facteur le plus connu du canton. Pourtant, malgré tout son savoir-faire, il y avait toujours un moment précis de sa tournée qui lui inspirait une peur qu'il avait du mal à comprendre.

C'est pourquoi, il avait décidé de terminer par cet endroit, bien qu'un autre itinéraire eut été plus simple. Mais, cet arrangement avait plusieurs avantages à ses yeux. Tout d'abord, cela repoussait le moment fatidique le plus longtemps possible. Ensuite, s'il lui arrivait quelque chose là-bas, on s’inquiéterait rapidement, puisqu'il était censé pointer une fois rentré. Enfin, il avait remarqué que le coin était plus calme en fin de matinée.

En ce jour de mars pluvieux, il se tenait au bord du chemin menant au château de Champagney, essayant de rassembler son courage. Aujourd'hui, en particulier, était un jour terrible pour Éric. D'ordinaire, il pouvait éviter la maison en déposant le courrier dans la boîte aux lettres. Cependant, aujourd'hui, il y avait un colis pour l'un des habitants. Ou plutôt, l'une des habitantes, Lyla De Lesne.

Tout le monde connaissait tout le monde dans le coin, et les De Lesne n'était pas une exception. La famille était installé dans le château de Champagney depuis des siècles. On racontait même que c'était un de leurs ancêtres qui avaient fait construire la demeure, et le village éponyme. Ainsi, on avait l'habitude de les voir au village, et parfois, dîner chez untel ou untel. Pourtant, il y avait une aura de mystère autour des membres de cette famille, qui laissait Éric – et les autres villageois – perplexe.

Éric réussit finalement à s'approcher de la maison, franchir le pont en pierre et à lever le bras pour tirer la sonnette. Après quelques instants, un homme, la soixantaine vieillissante, au costume quatre pièces impeccable, vint lui ouvrir la porte. Éric reconnut Georges Martin, le majordome de la maison.

-Bien le bonjour, Monsieur, le salua le facteur. J'ai un colis pour la petite Lyla.

-Bonjour Monsieur Durant. Un instant je vous prie, répondit Georges d'un air pincé.

Le majordome disparut dans les méandres des couloirs, et Éric resta devant la porte, à se dandiner d'un pied à l'autre, mal à l'aise. Un vacarme retentit soudain quelque part non loin, et se déplaça pour se rapprocher dangereusement de lui. Il vit apparaître dans le couloir de l'entrée, un étrange spectacle. Trois enfants chevauchaient un énorme chien, aussi noir que la nuit. La bête, à l'allure démoniaque, semblait pourtant totalement à la botte des trois garnements. Une petite fille à la crinière de feu le cravachait avec une règle en hurlant des « Hiyah ! Hiyah ! ». Un petit garçon blond agrippait les oreilles de l'animal et au milieu, un autre garçon aux cheveux sombres était simplement assis, l'air profondément ennuyé.

L'insolite attelage s'arrêta net à quelques pas de lui. Les enfants sautèrent à terre pour se précipiter vers lui, l'air émerveillé. Avant qu'il ne puisse réagir – ou même comprendre ce qui se passait – les petits démons se jetèrent sur lui. Leurs petites dents s'enfoncèrent dans sa chair, et un sentiment de sérénité l'envahit.
Un peu plus loin, Lyla marchait tranquillement dans les couloirs de la maison. Elle était vêtue d'un short de sport gris et d'un petit haut rose qui dévoilait son ventre. Une tenue habituelle pour elle, qui ne cachait pas grand-chose de ses formes parfaites. Ses courts cheveux blonds voltigeait autour de son visage, mettant en valeur ses yeux bleus océans. Elle croquait allègrement une pomme en faisant glisser silencieusement ses chaussons en forme de lapins sur les tapis rouges.

Elle venait tout juste de croiser Georges, qui l'avait prévenu que le facteur était là avec un colis. Habituellement, le majordome l'aurait récupéré pour elle, mais le chargement qu'elle attendait était... quelque peu embarrassant. Aussi, elle lui avait expressément demandé de la laisser s'en occuper. La jeune fille appréciait le calme de la maisonnée. Actuellement, il n'y avait que le grand-oncle Alphard, Georges, ses trois petits cousins – de vrais petits diables – et Christiane, une vieille harpie qui leur servait de nourrice.

Arrivée dans le couloir conduisant à la porte d'entrée, Lyla se figea devant un étrange spectacle. Le facteur se tenait debout devant le seuil, et trois enfants étaient accrochés à lui. A côté, était assis Cerberus, leur chien, comme si c'était la chose la plus normale du monde en ce moment. Les informations faisant leur chemin à son cerveau, Lyla se remit en marche et se précipita à toutes jambes vers la porte, en criant :

« EURYDICE ! AUGUSTE ! NATHANIEL ! ARRÊTEZ-CA TOUT DE SUITE ! »

Les dénommés cessèrent leur activité – le suçage du sang de l'innocent Éric Durant – pour tourner leur petites têtes vers elle.

-Lâchez immédiatement ce pauvre facteur et descendez de là ! Non mais en voilà des manières ! On ne vous nourrit peut-être pas assez comme ça, pour que vous ayez besoin de sucer le sang du premier bougre qui vient ?!

Les petits démons obéirent à son ordre et reposèrent pied à terre. Ils se mirent face à leur cousine, tentant de prendre un air contrit, le regard rivé au sol. C'était marrant de faire des bêtises, mais cela l'était moins de se faire prendre la main dans le sac, et d'en subir les conséquences.

-Vous pouvez être sûr que vos parents, non tous les adultes vont en entendre parler ! Vous n'allez pas vous en sortir comme ça, je vous le garantit ! Et où cette incapable d'Harpie qui vous sert de nourrice ?!

-Euh... il est possible que l'on ait ajouté des somnifères dans son thé...par accident, lui répondit Auguste, sans oser la regarder dans les yeux.

Lyla leva les bras et les yeux aux ciel en un geste très théâtral avant de soupirer bruyamment.

-Mais qu'est-ce qu'on va bien pouvoir faire de vous ? Je vous jure, vous faîtes plus de bêtises en une semaine que Lilith, Louis, moi et les autres en plusieurs mois !

Georges finit par se joindre à la réunion, accompagné du grand-oncle Alphard, sans doute attiré par le boucan. Très inopinément, Tatiana, la mère de Lyla et Renée, la grand-mère des diablotins, choisirent ce moment pour rentrer. La  jolie blonde s'empressa de leur rapporter les événements. S'en suivit un véritable capharnaüm où l'oncle Alphard, Tatiana et Renée grondaient furieusement Auguste, Eurydice et Nathaniel, tandis que Lyla et Georges observaient la scène. Cerberus s'était enfuit depuis longtemps, la queue entre les jambes, effrayé par la puissance de son de la Succube.

Après un moment de confusion, Alphard prit les choses en main. Il chargea Lyla d'aller réveiller Christiane, tandis que Renée s'occupaient des trois garnements. Tatiana partit chercher son attirail, et Georges déplaça Éric dans un salon adjacent. Une fois revenue, la mère de Lyla exerça sa magie et bientôt, tout fut près. Éric fut placé à nouveau devant la porte, le colis à la main. Lyla se tint face à lui, comme si elle venait d'arriver.

D'un claquement de doigts, Monsieur Durant reprit conscience. Il resta un moment debout, essayant de reprendre le fil de ses pensées. Lyla le sortit de sa transe.

-Monsieur Durant ? Monsieur Durant !

-Oh ! Mademoiselle Lyla ! Je n'avais pas vu que vous étiez là, bégaya-t-il.

-Ce n'est pas grave. Vous avez quelque chose pour moi, je crois, déclara-t-elle avec un grand sourire.

Le facteur se figea une seconde à la vue de ce sourire ensorcelant avant de revenir à la réalité. Il tendit le colis à sa destinataire, puis la fit signer le reçut. Il partit finalement, soulagé d'avoir mener à bien son travail. Lyla faisant de grands signes de main dans son dos, Éric rejoignit son véhicule. Juste avant de monter dans la voiture, il se tourna une dernière fois vers le château. Il se gratta le cou et se fit la remarque, qu'il avait l'étrange sentiment d'avoir oublié quelque chose.

**************
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'étrange et insolite famille De Lesne   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'étrange et insolite famille De Lesne
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Insolite: Enlevée bébé, elle retrouve sa famille 23 ans plus tard
» Une étrange structure sous les glaces du Groenland
» [Gaiman, Neil] L'étrange vie de Nobody Owens
» Famille d'honneur sur la parade
» La famille nombreuse en Afrique!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au fil de la plume... :: Nos créations :: Vos oeuvres-
Sauter vers: