Vous aimez lire, écrire, partager vos histoires ?Au fil de la plume, venez nous faire découvrir votre univers...
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [Présentation] Lys

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Baek Hye Jyoung
Nouveau venu
avatar

Messages : 9
Date d'inscription : 21/01/2012
Localisation : Dans la librairie Pembroke Books, sur Scollay Square

Carte d'identité
Style préféré n°1: Action/Aventure
Style préféré n°2: Romance
Nombre de fic/livre/etc. écrits :: Aucun livres^^Neufs fics, cinqs one-shot et quatre autres fics. Une dizaine de projets.

MessageSujet: Re: [Présentation] Lys   Mar 24 Jan - 22:41

J’ajoute juste quelques trucs, après j’arrête.

Je pense que le gros problème entre S et le reste du monde vient de là...
On pressure les S en les surchargeant de boulot, en attendant plus d'eux. Personnellement j'avais, en tant qu'élève, beaucoup de mal à digérer le fait que les autres filières avaient moins d'heures de cours sous prétexte que nous les S ont moins de boulot à la maison... Avec des DS de math, physique toutes les deux semaines... qui demandent soit disant moins de travail qu'une dissert' de philo.
En terminale, ma meilleure amie était en L... Et ça avait beau être ma meilleure amie la voir avoir beaucoup moins d'heures de cours que moi et le fait que j'avais les profs réputés comme étant les plus sévères du lycée. Je vous assure que c'était dur à digérer!
Se sentir supérieur devient d'une certaine façon légitimé par le fait que l'élève a l'impression de se sentir lésé : plus d'heures, des profs plus sévères et les élèves des autres filières qui rabâchent... un exo de math c'est pas comme une dissert' de philo... nous on a vraiment du boulot à la maison... Le tout dit avec la suffisance d'un "moi, j'apprend à réfléchir et j'ai des idées" (ah, les souvenirs condescendants qui remontent... et un élève qui n'a rien compris à ce qu'on lui demande en philo au lycée).


Je suis plutôt d’accord avec toi, j’ai juste quelques remarques à faire. A propos de l’officieuse et permanente hiérarchie des sections, on peut comprendre la condescendance des S : on leur fait bien sentir qu’ils sont le dessus du panier, ce sont en général de bons élèves, intelligents, pas étonnant que ce phénomène se produise. Mais tu dis avoir rencontré des L condescendant ? C’est bien possible, à voir et à expliquer. Déjà parce que face à nos camarades de S nous nous défendons comme nous pouvons^^, et ensuite parce que certes, les L ont moins de travail, des profs moins durs (mais pas moins bons, il y a une différence –enfin ça dépend, quand on voit mon prof de math de première, c’était comique), moins de matières (quoique les terminales S n’auront plus d’histoire – ce que je trouve personnellement une aberration), moins d’attention, de considération… n’est-ce pas à nous de nous en estimer lésé ? Les S, on est dur avec eux parce qu’en quelque sorte ils en valent la peine, tel est le message insidieux qu’on nous fais passer. On les prépare à développer leur potentiel en vue de leurs études. Ce n’est pas une charge mais un privilège. A s’entendre qu’on est des faignants qui avons choisi la facilité, à force de comprendre que notre mode de fonctionnement nous rends en quelque sorte moins importants et compétents, que nous aurons moins de portes de sorties, à force on s’aigrit, et crois moi ce n’est pas facile, comme ce n’a pas du forcément l’être pour ton amie. On fini par se sentir lésé de ne pas en faire assez, alors même que nous faisons les matières qui nous plaisent !
D’accord, on peut s’en sortir en L sans forcer, j’en suis la preuve vivante. A l’indispensable condition d’avoir des facilités. Une base minimum est évidemment nécessaire. Pour les autre, la charge de travail est identique. C’est le système qui est comme ça ; pourquoi devrions nous nous sentir inférieurs ou coupables de faire ce que nous faisons ?
Mon meilleur ami est en S et il ne travaille pas. Il a eu quatorze à l’oral de français alors qu’il n’avait presque jamais rien fait dans cette matière. On l’avait un peu mauvaise (moi qui ait obtenu dix-huit sur vingt non, mais ma copine qui l’avait hyper bossé et qui a eu neuf, oui). Comme quoi, tout peut s’inverser.
Personnellement, je ne comprends même pas pourquoi il faut une séparation obligatoire et tranchée entre le littéraire et le scientifique. J’aurais voulu faire les deux.

Ben c'est là l'erreur... En philo au lycée, on ne te demande pas de "penser"... Il faut avoir plusieurs références solides et de préférences à contre sens (histoire de présenter plusieurs points de vues... ceux des auteurs pas les tiens) sur le sujet, apprendre à les présenter (ca s'apprend, je t'assure... Y a des "méthodes")... Après tu peux montrer quels sont les points qui sont antinomiques ou au contraire qui se complètent... Tu peux par ex montrer une évolution chronologique sur une notion. Les sciences, la liberté, la conscience du soi sont par ex des sujets qu'on peut facilement exploiter chronologiquement. Et grâce à ça que tu peux apporter une "réponse" à ta problématique... qui en fait n'en est pas vraiment une. Mais qui ouvre sur d'autres questions que tu devras soulever.
En aucun cas, tu dois mettre tes pensées.
Tu présentes les pensées des autres en montrant comment elles s'opposent, se complètent (ca c'est ta partie analyse).


Exact ; j’ai envie de dire, on s’en fout un peu de nos pensées… Je m’explique : non pas qu’elles n’ont aucune valeur, mais si les élèves s’en tenaient à ça, on se retrouverait avec des copies généralement remplies de préjugées et d’idées préconçues, avec une argumentation maladroitement disposée sur une organisation mal bâtie… Quand j’ai commencé la philo, j’ai eu des velléités d’écriture, je voulais produire des essais ou simplement des textes sur la base de mes pensées et réflexions. Lorsqu’on a étudié toutes sortes d’auteurs, il ne m’a pas fallu longtemps pour me rendre compte que ce serait totalement vain et inutile. Tout a déjà été fait. Presque toutes les pensées qui nous viennent et qui nous obsèdent sans que nous en distinguions bien les tenants et aboutissants, relatives à toute sortes de points aussi fondamentaux qu’occultes, ont déjà été formulées et poussées très loin dans leur réflexions par des auteurs des deux ou trois milles années précédentes, et de bien meilleure manière. L’absurdité d’une telle entreprise apparaît évidente. Je ne vois pas l’intérêt de répéter gauchement ce que d’autres ont déjà dit avant nous.
Pour ce qui est de la méthodologie de la philo, c’est effectivement précis, il ne s’agit pas d’une notation subjective de la part du prof. Il existe un modèle de dissertation de philo, assez facile une fois que l’on en dégagé les caractéristiques principales et respecté certaines règles importantes. Le plus difficile, c’est de problématiser le sujet : il ne faut pas trouver une solution, mais de bien comprendre les implications du problème qu’il contient.

J'ai toujours beaucoup lu et ça m'a énormément aidé en français et philo.

Toujours d'accord ! Il faut lire, lire, lire le plus possible ; même pas pour les références qui sont quand même utiles, mais surtout pour la technique de l’écriture. Il n’y a que ça pour apprendre. Je crois qu’en littéraire, mais aussi dans toutes les matières du système scolaire, tout se ramène à l’écriture. Les connaissances et un certain esprit logique sont bien sûr nécessaires, mais rien de remplace l’écriture. De bonnes idées mal dites ne vaudront rien (spécialiste des compos d’histoire géo sans une seule date, c’est moi^^). J’ai obtenu quinze au devoir commun de philo sans avoir cité un seul auteur dans ma dissert…
Bref, lisez, lisez, lisez !

Pfiouou ! Ca faisait un bon moment que je voulais répondre à ces posts, mais je trouvais pas le temps^^ Je me suis emportée moi aussi, dis donc ‘—
En espérant ne pas avoir dégoûté tout les aspirants aux Lettres^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
elane
Guide
avatar

Messages : 289
Date d'inscription : 16/10/2011
Localisation : Paris

Carte d'identité
Style préféré n°1: Action/Aventure
Style préféré n°2: Humour
Nombre de fic/livre/etc. écrits :: Beaucoup!

MessageSujet: Re: [Présentation] Lys   Mar 24 Jan - 23:09

Baek Hye Jyoung... Je vois qu'on se comprend :-) J'avais peur de paraître un peu agressive dans mon post.
Quant à la surcharge de travail des S, tu as tout à fait raison. C'est un privilège.
Mais quand on a 16/17 ans... On a du mal à le concevoir. J'ai personnellement été dans un très bon lycée où on nous le faisait payer cher ce privilège. Et mes années de lycée ont été vraiment difficiles. Quand j'ai débarqué à la fac, j'ai survolée mes 3 premières années parce qu'à côté de ce que j'avais vécu en lycée, c'était vraiment facile. J'avais le temps de sortir, d'avoir un petit boulot, de vivre quoi... Je me suis pas payée le luxe comme ma petite soeur de majorer toutes mes années mais j'ai eu de bonnes mentions.
Maintenant, je sais que ces années m'avaient préparé admirablement bien à la fac... De mon ancienne classe de Ts, nous ne sommes que deux à ne pas avoir fait prépa et grande école. On a eu tous les deux nos doctorats à 25 ans. Ma petite soeur a fait le même parcours (même lycée, même profs), elle termine l'ENM cette année à 25 ans.
Alors oui, c'est un sacré privilège. Mais on l'a payé rubis sur l'ongle, ce privilège.
Après, comme je le disais, je comprends aussi l'attitude des L qui doivent se sentir lésés. En fait c'est uniquement avec le recul que je l'ai compris.
C'est malheureusement le système scolaire français qui crée le problème. Et je doute qu'il ne se résolve dans les années à venir.
Et quand je vois un élève qui aurait pu faire une excellente STL qui s'oriente vers S pour ramer pendant deux ans et avoir le précieux sésame... Ah, ça m'énerve! Mais j'ai du mal à me trouver légitime parce que j'ai fait la même chose...
Et je suis ravie de voir que nous partageons la même vue sur la philo. C'est celle de mon amie qui est maintenant prof de philo et a eu 20 en philo au bac (en math aussi...).
Tu dois pas être mauvaise en philo :-)
elane
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Baek Hye Jyoung
Nouveau venu
avatar

Messages : 9
Date d'inscription : 21/01/2012
Localisation : Dans la librairie Pembroke Books, sur Scollay Square

Carte d'identité
Style préféré n°1: Action/Aventure
Style préféré n°2: Romance
Nombre de fic/livre/etc. écrits :: Aucun livres^^Neufs fics, cinqs one-shot et quatre autres fics. Une dizaine de projets.

MessageSujet: Re: [Présentation] Lys   Sam 28 Jan - 12:26

UNE petite réponse, et puis après on arrête (je commence à me sentir un peu coupable de squatter ce topic)^^

J'ai personnellement été dans un très bon lycée où on nous le faisait payer cher ce privilège. Et mes années de lycée ont été vraiment difficiles. Quand j'ai débarqué à la fac, j'ai survolée mes 3 premières années parce qu'à côté de ce que j'avais vécu en lycée, c'était vraiment facile. J'avais le temps de sortir, d'avoir un petit boulot, de vivre quoi... Je me suis pas payée le luxe comme ma petite soeur de majorer toutes mes années mais j'ai eu de bonnes mentions.
Maintenant, je sais que ces années m'avaient préparé admirablement bien à la fac...


Tu as de la chance. Moi, je suis dans un petit (enfin non il est pas petit en fait, c'est même un grand internat mais je dis ça pour représenter l'importance) lycée de banlieue, en province; non pas que les cours qu'on nous procure soient de moins bonne qualité, mais surtout que l'on est pas extrêmement exigeant quant aux performances requises pour nous. Autour de moi, j'entends tout le monde se plaindre de la dureté des devoirs et de la complexité des cours, alors que ça me parait personnellement évident (on ne peut pas nier que j'ai des facilités, mais enfin le niveau est pas super élevé non plus), et que je trouve que ce qu'on nous demande, c'est pas grand chose...
Tu me demande si je bonne en philo? Je m'en sors, sans être exceptionnelle non plus. Je nage dans le quatorze/quinze, mais pas plus (au début j'étais à treize, maintenant j'ai en général quinze - quoique la dernière fois le prof m'a enlevé trois points, je me suis retrouvée à douze, parce que je lui avait rendu en retard). Mais si on considère que le reste de la classe à environs huit, alors c'est bien. Je te disais que je ne travaillais pas plus que le minimum - c'est parce qu'on nous en demande pas plus aussi. Par exemple, je suis allée au devoir commun qui portait sur nos trois matières principales, littéralement sans RIEN réviser. J'ai eu dix-sept en histoire-géo, quinze en philo, douze en littérature... Tu vois le genre, quoi. Dans ma classe, la plupart des poursuites d'études, ce sera des DUT, avec quelques licences, mais rien de plus.
Reste que tout cela m'inquiète énormément pour l'année prochaine. Sentant que je n'étais pas au maximum de mes capacités, les profs veulent absolument me pousser vers Science Po ou prépa Lettre (déjà en seconde ils voulaient que j'aille en S - à la base j'étais en ES, mon choix d'aller en L a surpris tout le monde), et si j'en ai les possibilités, ce serait intéressant de tenter l'aventure, je m'en voudrais si je n'essayais pas, au moins. Mais moi, je me demande comment je vais réagir quand je vais me retrouver face à des gens deux fois meilleurs que moi, qui auront fait leur super lycées, quand on va me demander une charge de travail très importante et que je vais me prendre des notes soudain bien moins bonnes, avec des profs bien plus durs - moi qui n'est jamais spécialement eu besoin de travailler ni même de m'intéresser vraiment aux cours pour réussir, confortablement installée sur ma place dans les premiers rangs depuis des années, sans me prendre la tête... Je ne sais pas si ce milieu sera de nature à me pousser ou à m'enfoncer.
Qu'en penses-tu, toi qui est prof?


Dernière édition par Baek Hye Jyoung le Dim 29 Jan - 18:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
elane
Guide
avatar

Messages : 289
Date d'inscription : 16/10/2011
Localisation : Paris

Carte d'identité
Style préféré n°1: Action/Aventure
Style préféré n°2: Humour
Nombre de fic/livre/etc. écrits :: Beaucoup!

MessageSujet: Re: [Présentation] Lys   Sam 28 Jan - 21:38

Je peux te répondre en tant que prof et ancienne élève.

En tant qu'élève, je suis passée d'un collège de banlieue où j'étais première de classe sans bosser plus que ça à un lycée où un élève sur deux est viré du lycée en seconde (un lycée publique... mais qui tient à son 100% de réussite en S). En seconde, j'étais bien classée puisque je puis passée en S mais j'avais jamais autant bossé de ma vie pour des résultats moins bons que ceux que j'avais toujours eu. En première et term, j'étais dans la "2ème TS", on était classé par résultats et avec 13/14 de moyenne, j'étais avant dernière de ma classe. Et franchement, le bac, c'était rien à côté de ce que je faisais toute l'année.
Pendant 2 ans, j'ai vraiment cru que j'étais nulle et j'en ai chié (y a pas d'autres mots). Pression de dingues, pas de trous dans l'emploi du temps (je faisais allemand LV2, latin en 3ème langue).
Mais après, c'était génial. Arrivée en fac, tout était facile. J'ai attendu la quatrième année pour retrouver un niveau de travail attendu semblable à ce qu'on me demandait au lycée. Parce qu'il fallait être dans les meilleurs pour obtenir le M2 qu'on voulait (c'est sur dossier).
Alors oui... Si tu sors d'un lycée moins sélectif, tu vas te retrouver dans la situation que j'ai vécue en lycée. Une concurrence terrible avec des gens qui ont l'habitude d'en faire toujours plus. Surtout en prépa parce qu'en fac, t'as pas ces problèmes avant la 4ème année. Et sans une volonté de fer et du travail (les facilités à ce niveau, ils les ont eux aussi), c'est impossible.
Mais c'est pas pour ça que tu dois te décourager. Ca va être dur mais surmonter cette épreuve va t'apporter beaucoup sur le plan des études mais aussi sur le plan professionnel plus tard.
Quand tu as connu la pression, la surcharge de travail, la concurrence... Y a plus grand chose qui te fait peur. Que ce soit dans tes futures études ou dans ton travail.

En tant que prof, je travaille dans le privé (fac, prépa, lycée privé) et dans le public dans le 93 que je préfère de loin au privé...C'est un sacré challenge d'enseigner en banlieue! . Et justement, dans le 93, j'ai vu des élèves avec une grande volonté et des capacités qui pouvaient compenser un manque de préparation. J'en ai conseillé quelques uns à faire des prépas. De même qu'en lycée privé, j'en ai vu qui avaient toutes les capacités et la préparation et qui ne tiendraient pas la pression de médecine ou d'une grande prépa.
Alors si tu as les capacités (apparemment oui), que tu sais que tu vas pas lever la tête du guidon pendant un bout de temps, c'est possible. Et franchement, je t'encourage à le faire.
Parce qu'à l'arrivée, ça vaut le coup.
Depuis que je suis prof, mes habitudes de travail me permettent de cumuler deux postes (privé, public... parce que 18h/semaine, je m'ennuie), de sortir, d'écrire, jouer au go... et tout ça sans être débordée.
La plupart de mes collègues qui n'ont jamais subit de telles pressions de boulots sont débordés avec un seul poste et ne supporte pas le moindre semblant de pression de leur hiérarchie. Ils auraient pas tenus deux jours avec mon ancien boss en thèse... j'ai tenu 4 ans (je l'ai eu en M2 aussi). Bref, j'avoue que parfois leur manque de recul et de méthodes dans le boulot m'attèrent! (je parle bien des profs).

Les sacrifices pour se mettre dans le bain sont énormes. Mais, personnellement, c'est un choix et un investissement sur l'avenir que je ne peux que t'encourager à faire.

elane


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lys
Nouveau venu
avatar

Messages : 7
Date d'inscription : 16/01/2012

MessageSujet: Re: [Présentation] Lys   Lun 30 Jan - 5:19

Aucun soucis, j'adore tous ces débats ! Il n'y a que des S dans mon établissement scolaire, mais il y'a déjà une petite compétition entre "Spé-Maths" et "Spé-PC" par exemple (ma meilleure amie étant en Maths :p).

Je répondrais plus tard, j'ai un devoir de chimie à rendre pour demain (+ un devoir que j'étais censée préparer en révisant mes chap' d’électricité ._. !)

PS 1 : Des livres conseillés pour la philo ? J'ai beaucoup de mal à remplir ma feuille, même si en général il en ressort quelque chose de potable et de cohérent. Mais entre disserter et résoudre un bon problème de maths, mon choix est vite fait :( !

PS 2 : Dis-donc, elane, en tant que prof' en prépa, tu pourrais me dire un petit truc sur les admissions ?

Je suis quelqu'un qui manque de méthode, une grosse feignasse, mais j'aimerai rejoindre une prépa PCSI. Malheureusement, je suis scolarisée au CNED (je vis à l'étranger), du coup les bulletins seront pris en compte comment, à ton avis, dans une bonne prépa de province type Champollion ?

J'ai eu 13 de moyenne toute l'année en français l'année dernière mais j'ai eu 17&17 aux EAF, tu crois que ça va jouer ?

Je pense qu'une prépa m'apporterai la rigueur qu'il me faut... Je suis une personne qui adore la compétition donc bon :p
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
elane
Guide
avatar

Messages : 289
Date d'inscription : 16/10/2011
Localisation : Paris

Carte d'identité
Style préféré n°1: Action/Aventure
Style préféré n°2: Humour
Nombre de fic/livre/etc. écrits :: Beaucoup!

MessageSujet: Re: [Présentation] Lys   Lun 30 Jan - 18:23

Lys, ravie de voir que le débat ne t'as pas dérangé :-)
Oh, tu as tout à fait raison, à l'intérieur même de la section S, il y a une hiérarchie assez impressionnante entre le haut du panier (Math), en dessous ceux qui prennent physique chimie et les bons derniers avec la bio (c'est ce que j'avais pris moi-même).
Alors pour répondre à tes questions...
Ce qui compte le plus dans le dossier d'un élève qui veut aller en prépa scientifique c'est :
A égalité :
- la moyenne générale première et term
- la moyenne calculée avec les coeffs de bac première et term (en gros les notes des matières scientifiques)
- les appréciations des profs et la réputation du lycée
Les lycées favorisent grandement les élèves qui viennent du lycée lui-même ou des autres grands lycées.
Les autres critères comme les notes obtenues en français ou les notes des langues viennent bien après, pour départager deux élèves ou quand on a un doute sur un élève, ça peut être positif (dans ton cas).
Malheureusement, ton parcours au CNED ne va pas plaider en ta faveur. Mais si tes notes sont suffisantes pour faire un dossier ( 13/14 de moyenne dans les matières scientifiques) et si tu arrives à faire transparaître tes motivations dans ta lettre, tu as tes chances.

Pour les livres de philos, je te conseillerai vivement tous les livres ayant traits à la science, la critique et le libre arbitre, ce sont des sujets très fréquents en S. Schoppenhauer "essai sur le libre arbitre", "la philosophie des Sciences" de P. Nouvel qui parle de l'évolution des Sciences, de la technique, du lien entre Science et philosophie de l'Antiquité à nos jours. Ce n'est pas un livre de philosophe mais une étude sur la science et la philosophie bourrée de réf.

voilà!

elane
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lys
Nouveau venu
avatar

Messages : 7
Date d'inscription : 16/01/2012

MessageSujet: Re: [Présentation] Lys   Mar 31 Jan - 19:39

Bien ce que je me disais pour mon parcours CNED :x.
Par contre, on m'a dit que la lettre de motivation ne servait généralement pas à grand chose... Je compte surtout joindre des lettres de recommandation de mes profs de PC et de maths.

Bon, en tout cas, on verra bien Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
elane
Guide
avatar

Messages : 289
Date d'inscription : 16/10/2011
Localisation : Paris

Carte d'identité
Style préféré n°1: Action/Aventure
Style préféré n°2: Humour
Nombre de fic/livre/etc. écrits :: Beaucoup!

MessageSujet: Re: [Présentation] Lys   Mar 31 Jan - 19:43

Tu as raison d'une certaine façon. Quand le dossier est tout bon (notes, lycée...), la lettre n'est pas regardée.
Mais quand le dossier est moins conventionnel comme pour quelqu'un qui a fait ses études au CNED, cela devient important. Ainsi que les lettres de recommandation.

Bon courage en tout cas,
elane
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Présentation] Lys   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Présentation] Lys
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Présentation du studio Clamp
» Présentation Rismo : Ile de la Réunion, HTC HD2, Orange
» Présentation video: Classic Superstars 26
» Livre de présentation de photos "temporaires"
» Représentation du 28 novembre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au fil de la plume... :: Prologue :: Avant-propos-
Sauter vers: