Vous aimez lire, écrire, partager vos histoires ?Au fil de la plume, venez nous faire découvrir votre univers...
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le cauchemar des écrivains, le syndrome de la page blanche

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kirara
* Sailor Pingouin *
avatar

Messages : 346
Date d'inscription : 14/01/2012
Age : 18
Localisation : Angers

Carte d'identité
Style préféré n°1: Action/Aventure
Style préféré n°2: Humour
Nombre de fic/livre/etc. écrits :: Deux fic terminée, une abandonnée, et plusieurs projets d'histoire originales en maturation...

MessageSujet: Le cauchemar des écrivains, le syndrome de la page blanche   Mer 25 Jan - 18:54

Je lance un nouveaux topic (et aussi mon premier)
C'est parti !

Certains ont du déjà se retrouver confronté au fameux "syndrome de la page blanche" ou "panne d'inspiration"
Comment vous débrouillez vous dans ces cas là, pour vous en sortir, pour écrire, bref, on à compris le principe.

Voila !


Dernière édition par Kirara le Sam 8 Déc - 12:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kikki83
Apprenti
avatar

Messages : 79
Date d'inscription : 13/11/2011
Age : 18
Localisation : D'une galaxie à une autre

Carte d'identité
Style préféré n°1: Action/Aventure
Style préféré n°2: Humour
Nombre de fic/livre/etc. écrits :: 8 en ligne, +1 en préparation.

MessageSujet: Re: Le cauchemar des écrivains, le syndrome de la page blanche   Mer 25 Jan - 19:12

Bon sujet, et en plus, il y aura toujours quelque chose à dire, faute d'inspi ! x)

Personnellement, je n'ai pas vraiment de remède contre la page blanche, je lis et relis mes livres, je dessine et/ou gribouille, j'écoute de la musique, je m'imagine des trucs...étranges O.o

Et j'attends.
J'attends encore et encore...
Et si ça persiste, je fais comme un "démarrage forcé", quitte à écrire de la daube, mais au moins ! J'ai une idée de fond.^^'
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fanfic-fr.net/userinfo/Kikki83.html
Ywëna
~Kiwi Suprême & Diva du Mal~
avatar

Messages : 742
Date d'inscription : 13/10/2011
Age : 23
Localisation : Royan

Carte d'identité
Style préféré n°1: Action/Aventure
Style préféré n°2: Humour
Nombre de fic/livre/etc. écrits :: 12 écrits, dont 7 terminés.

MessageSujet: Re: Le cauchemar des écrivains, le syndrome de la page blanche   Mer 25 Jan - 19:13

    Ah, la page blanche ! C'est justement ce qui m'arrive en ce moment avec "Clair-Obscur" ^^

    Pour ça, mon arme absolue, c'est la musique. Skillet, par exemple. Il suffit d'écouter "Rebirthing" ou "Hero" et c'est comme une musique de film, les images se mettent à défiler dans ma tête (*___*) Musique un peu rythmée et hop, j'ai déjà des idées pour un combat par exemple ^^

    Bon, sinon, je me rabat sur mes autres fic (c'est pour ça que j'en ai plusieurs en cours en même temps). En ce moment, c'est la panne sèche pour "Clair-Obscur" alors "le Chant des Loups" avance à une vitesse stupéfiante. A ce rythme là, la fic tiendra jusqu'au 50 chapitres xD
    J'avoue que, parfois, je relis mes livres/fic préférées ^^' Pour avoir des idées, hein, je ne plagie rien, promis ^^

    Et vous, votre remède secret ? ^^

_________________
.

.  


Ywëna a écrit:
Admin un peu déjantée et complètement narcissique, adepte de bière au miel et de sirop de kiwi, fondatrice d'un fan-club de gens bourrés, shippeuse à ses heures perdues, adepte convaincue et monomaniaque de l'écriture compulsive, co-fondatrice du fan-club d'Enma-la-nympho, cinglée et contagieuse. Enchantée.


.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://au-fil-de-la-plume.forumactif.org
Melley
Connaisseur
avatar

Messages : 186
Date d'inscription : 21/01/2012
Age : 24

Carte d'identité
Style préféré n°1: Autres (?)
Style préféré n°2: Action/Aventure
Nombre de fic/livre/etc. écrits :: livres lus : beaucoup trop pour être comptés...Fic, aucune..roman : 1 en cours

MessageSujet: Re: Le cauchemar des écrivains, le syndrome de la page blanche   Mer 25 Jan - 20:16

AAAAhhhhhh


un sujet pour moi sa aussi...

Je connais malheureusement que trop bien ce syndrôme...je l'ai assez régulièrement en plus XD

Dans ce cas, je ne touche plus au texte. Je ne l'ouvre plus. Sinon, je risque d'écrire de la ***** et tout faire louper. Ce que je ne veux pas du tout x)
Donc que fais-je ? Ben les forums, musique...quand je pars en cours je réfléchis à une suite, avant de dormir dans le lit aussi, en cours même quand je m'ennuie trop je vais "chez moi" et réfléchis. Jusqu'à ce que je trouve. Et là, j'écris. Et quand l'inspiration revient, je peux écrire jusqu'à 10 pages d'affilée !

La musique m'inspire bien, surtout l'épic, comme Serenata pour ceux qui connaisse ou les musiques de jeux vidéos...je n'en citerai pas... ^^

Voilà, mais tout bon écrivain à un jour ou l'autre connu le syndrôme de la page blanche. De toute façon, avant de commencer, qu'avons-nous devant ? Une page blanche...^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
elane
Guide
avatar

Messages : 289
Date d'inscription : 16/10/2011
Localisation : Paris

Carte d'identité
Style préféré n°1: Action/Aventure
Style préféré n°2: Humour
Nombre de fic/livre/etc. écrits :: Beaucoup!

MessageSujet: Re: Le cauchemar des écrivains, le syndrome de la page blanche   Jeu 26 Jan - 15:02

Personnellement, je ne me lance pas dans une histoire avant d'en avoir tout le synopsis complet. Quand je commence à écrire, je sais où je vais et ça évite ce syndrome détestable.
Par contre, j'ai eu des idées que je n'ai jamais réussi à pousser jusqu'au bout et dont je garde les bout de synopsis au cas où. Je m'en sers parfois pour d'autres histoires.
elane

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Melley
Connaisseur
avatar

Messages : 186
Date d'inscription : 21/01/2012
Age : 24

Carte d'identité
Style préféré n°1: Autres (?)
Style préféré n°2: Action/Aventure
Nombre de fic/livre/etc. écrits :: livres lus : beaucoup trop pour être comptés...Fic, aucune..roman : 1 en cours

MessageSujet: Re: Le cauchemar des écrivains, le syndrome de la page blanche   Jeu 26 Jan - 19:28

je vais vous dire une chose...

Je n'ai aucun scénario,synopsis ou autre...Rien.
J'écris, comme sa vient. Et tout colle. Le puzzle se forme. J'ai tout en tête. Seule chose que je note, ce sont les noms et leurs fonctions dans l'histoire. Sinon, rien. Je ne sais pas moi-même ce qu'il va se passer par la suite.

Car, prédir l'avenir et néfaste, en réalité comme dans l'écriture. Les personnages ont une vie, et si nous la leur traçons par avance, ils ne pourront jamais en profiter...autant laisser les jours s'écouler, avec leur lots de déboires ou de bonheurs ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
elane
Guide
avatar

Messages : 289
Date d'inscription : 16/10/2011
Localisation : Paris

Carte d'identité
Style préféré n°1: Action/Aventure
Style préféré n°2: Humour
Nombre de fic/livre/etc. écrits :: Beaucoup!

MessageSujet: Re: Le cauchemar des écrivains, le syndrome de la page blanche   Jeu 26 Jan - 20:42

Salut Melley,
Je voulais juste réagir à ce que tu as écris :
"Car, prédire l'avenir et néfaste, en réalité comme dans l'écriture. Les personnages ont une vie, et si nous la leur traçons par avance, ils ne pourront jamais en profiter...autant laisser les jours s'écouler, avec leur lots de déboires ou de bonheurs ..."
Ben, je suis pas vraiment d'accord.
Ecrire son synopsis permet d'échelonner les évènements, de faire des refs entre les chapitres, parfois de se permettre des petits plus pas prévus qui renchériront l'histoire (et de les éliminer s'ils ne cadre pas avec les histoires et mènent à une impasse), de créer une intrigue complexe, un cadre développé où ton perso peut se développer, s'étoffer. Et bien souvent, il le fait tout seul.
Plus le cadre est travaillé plus les références entre chapitres, les indices glissés qui créent la cohérence d'un tout viennent facilement. Et tu es sûr d'apporter une fin digne de ton histoire car tu l'as déjà travaillée.
Et pas de "syndrôme de la page blanche"... Parfois une certaine lassitude devant des chapitres plus difficiles à écrire parce qu'indispensables à l'intrigue (j'ai beaucoup de mal dans les scènes d'action). Mais l'inventivité que l'on perd dans le déroulement de l'histoire (uniquement dans le processus d'écriture et non dans l'histoire elle-même s'il est bien travaillé), on l'apporte à chaque chapitre où on rajoute nombre de scènes drôles ou tristes, émouvantes, de clins d'oeil.... Ces petits plus qui font rire, sourire, verser une larme.
Réfléchir au synopsis, connaître son cadre permet de travailler à fond chaque chapitre. Parce que justement, on sait où on va. Et aussi d'éliminer tout ce qui ne cadre pas (souvent déchirant de supprimer une image que l'on aime... mais nécessaire à son histoire).
Après, je serai absolument incapable de me lancer dans une histoire si je n'en connais ni le développement ou la fin. J'aurais trop peur de me trouver coincer dans une impasse ou à jouer de fils blancs pour tout dénouer.
Mais certains auteurs y arrivent et s'en tirent très bien.
Moi, je pourrais vraiment pas :-)
elane

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Melley
Connaisseur
avatar

Messages : 186
Date d'inscription : 21/01/2012
Age : 24

Carte d'identité
Style préféré n°1: Autres (?)
Style préféré n°2: Action/Aventure
Nombre de fic/livre/etc. écrits :: livres lus : beaucoup trop pour être comptés...Fic, aucune..roman : 1 en cours

MessageSujet: Re: Le cauchemar des écrivains, le syndrome de la page blanche   Jeu 26 Jan - 21:28

Le synospis, je le construit dans ma tête. J'imagine des actions qui iraient avec l'histoire et je les mémorisent. Ne me demande pas comment je fais pour tout caser dans ma petite tête XD

Je me le demande parfois. J'ai tant de choses la dedans...

Bref, je pense que toi, lorsque tu parles de synopsis, tu parles de quelque chose que tu as écrit. Je veux dire, un plan et des idées écrites à l'avance. C'est bien sa ?
Moi non. La fin, j'ai une idée, mais floue encore. Chaque chose en son temps !

Maintenant comme tu le dis, chaque auteur fait différemment. Moi je n'ai pas besoin spécialement d'un synopsis, mais je n'utilise pas le facteur temporel. Je n'ai pas de date dans l'histoire. Je m'emmêle trop avec. Mais tout à une cohérence. Incroyable ! je ne sais pas comment expliquer....mais tu pourras demander à ceux qui m'ont lue, ce qu'ils en pensent ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Liliqued
Intéressé
avatar

Messages : 32
Date d'inscription : 26/10/2011
Age : 24
Localisation : Lot-et-Garonne

Carte d'identité
Style préféré n°1: Humour
Style préféré n°2: Suspense
Nombre de fic/livre/etc. écrits :: Euh... nous dirons (officiellement) 1 fiction en cours

MessageSujet: Re: Le cauchemar des écrivains, le syndrome de la page blanche   Ven 27 Jan - 17:58

Ywëna a écrit:
    Pour ça, mon arme absolue, c'est la musique. Skillet, par exemple. Il suffit d'écouter "Rebirthing" ou "Hero" et c'est comme une musique de film, les images se mettent à défiler dans ma tête (*___*) Musique un peu rythmée et hop, j'ai déjà des idées pour un combat par exemple ^^

*0* Toi aussi ! Skillet, mon groupe préféré, et "Rebirthing", ma chanson préféré (pour ce groupe).

Pour ma part, je connais ce syndrôme pour quelques paragraphes. Mais sinon, non. Pour pallier cela dans mes histoire, je fais en sorte de tout marquer au brouillon. Oui, bon... Je dis tout. En faite, c'est plus une trame de cette forme.

Titre
Chapitre n°* : titre du chapitre
Bref résumé du chapitre en quelques lignes.

Et ainsi de suite pour tous les chapitres.

Après comme beaucoup, je regarde des films, je lis mes mangas, je discute avec mes soeurs (en cas de graves pannes), et bien sur... j'écoute de la musique ! La musique c'est vraiment le meilleur remède (quitte à traduire les chansons que j'adore pour donner des idées). Je me place sur mon lit, les écouteurs sur les oreilles, et je ferme les yeux. Et enfin, je rêve. Tous les soirs je rêve de ma fic avant de m'endormir. Et souvent les idées viennent... mais elles partent avant que j'ai le temps d'écrire ^^"... parfois.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kirara
* Sailor Pingouin *
avatar

Messages : 346
Date d'inscription : 14/01/2012
Age : 18
Localisation : Angers

Carte d'identité
Style préféré n°1: Action/Aventure
Style préféré n°2: Humour
Nombre de fic/livre/etc. écrits :: Deux fic terminée, une abandonnée, et plusieurs projets d'histoire originales en maturation...

MessageSujet: Re: Le cauchemar des écrivains, le syndrome de la page blanche   Ven 27 Jan - 19:49

Moi, bah...J'ai pas encore trouvé de remède si ce n'est écouté de la musique et relire le manga (faut mieux pas que je parle avec ma sœur, vu son ignorance en matière de manga...)
Faut dire que le synopsis avait été trouvé en gros dès le début, changé un milliard de fois mais chaque fois que j'écrivais, ça venait tout seul.
Sauf en ce moment...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Melley
Connaisseur
avatar

Messages : 186
Date d'inscription : 21/01/2012
Age : 24

Carte d'identité
Style préféré n°1: Autres (?)
Style préféré n°2: Action/Aventure
Nombre de fic/livre/etc. écrits :: livres lus : beaucoup trop pour être comptés...Fic, aucune..roman : 1 en cours

MessageSujet: Re: Le cauchemar des écrivains, le syndrome de la page blanche   Ven 27 Jan - 19:58

moi aussi je rêve de mon roman avant de dormir !! je me demande ce qui va se passer qu'est-ce qui peut arriver etc...

La musique reste le remède le plus efficace. Elle inspire...mais je n'écoute que des musiques sans paroles....c'est mieux !!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hiyoru
-Descendante de Mufassa-
avatar

Messages : 308
Date d'inscription : 18/10/2011
Age : 23
Localisation : Belgique

Carte d'identité
Style préféré n°1: Surnaturel
Style préféré n°2: Action/Aventure
Nombre de fic/livre/etc. écrits :: Trois fics et quelques OS terminés + un paquet de projets.

MessageSujet: Re: Le cauchemar des écrivains, le syndrome de la page blanche   Lun 30 Jan - 18:46

Le syndrome de la "page blanche" m'arrive assez fréquemment également car, comme Melley, je n'ai aucun plan précis et définitif pour mes histoires ; elles s'écoulent de ma plume au rythme qui leur convient, parfois par à-coups (j'écris des pages et des pages), parfois en se faisant désirer... Mais je n'ai pas vraiment de remède à ce syndrôme. J'arrête juste d'écrire, passe à autre chose puis je reviens sur ma fiction et la relis. Je modifie parfois certaines choses qui me plaisent plus et ça redémarre... Ou alors, pas du tout. Je me force alors à aligner quelques idées en dessous, à part, réfléchis à la manière de les articuler, quitte tout puis y reviens quelques heures plus tard. Généralement, à ce moment, l'inspiration me retombe dessus...
Ou alors, comme l'on dit les autres, la musique marche bien aussi Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le cauchemar des écrivains, le syndrome de la page blanche   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le cauchemar des écrivains, le syndrome de la page blanche
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Medeiros, Teresa - Pour un tweet avec toi
» Vos dédicaces d'écrivains, de dessinateurs...
» Cauchemar
» Cauchemar en pleine mer
» Le syndrome crevettien

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au fil de la plume... :: Vide-grenier :: Bloc-notes-
Sauter vers: